Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 mars 2012 7 18 /03 /mars /2012 16:50

Nous avons de la chance: en dehors des ressources de stock (hydrocarbures,uranium), il existe des ressources dites de flux qui sont le soleil, le vent, la géothermie, l'eau et son cycle. De plus ces ressources de flux sont bien mieux réparties sur la Terre que les ressources de stock. A l'exception des zones polaires ou sub-polaires, le soleil brille partout ! Les quantités d'énergie émises par le soleil et reçues chaque jour par la Terre, sont très largement supérieures à notre consommation actuelle d'énergie. Cela signifie donc que, si nous mettons au point les technologies nécessaires, nous pourrions récupérer toute l'énergie dont nous avons besoin grâce aux ressources de flux. Et cette énergie ne produit pas de gaz à effet de serre, ne produit pas ou très peu de déchets, une énergie miraculeuse en somme ! Néanmoins, les ressources de flux ont un inconvénient de taille comparé aux énergies de stock: elles sont variables et donc difficilement commandables.

Le soleil brille le jour (pas tous les jours), le vent souffle irrégulièrement (jour et nuit), les retenues d'eau et les écoulements d'eau ne sont pas constants, etc ...

Cela implique donc qu'il faut trouver le moyen de stocker l'énergie obtenue à partir des ressources de flux afin de la restituer lors des absences de la ressource (nuit, calme plat, manque d'eau, ...). Ce stockage peut se faire par différents moyens: sous forme de chaleur, sous forme de remontée d'eau (déjà largement pratiqué en France, la nuit quand les centrales nucléaires produisent de l'énergie en surplus), sous forme électrique dans les accumulateurs, ...

Néanmoins, ce stockage étant peu étudié, les technologies fiables et à grande échelle ne sont pas ou peu disponibles. Or, pour mettre en place une distribution d'énergie à partir de ressources de flux, il faut maitriser ce stockage.

D'autre part, si nous observons bien notre consommation énergétique actuelle, nous constatons que nous gaspillons beaucoup:

 - nos logements sont souvent mal isolés, nécessitant de ce fait beaucoup de chauffage,

 - notre façon de vivre oblige à des déplacements ou transports considérables de gens ou de marchandises,

 - l'énergie électrique, sans doute la plus noble, est dissipée à hauteur de 30% dans le réseau centralisé EDF ( les centrales étant éloignées des villes), la chaleur produite par ces centrales n'est pas récupérée; elle est dissipée dans l'atmosphère en vapeur. 

 - le chauffage électrique est un gaspillage de l'électricité d'une part et un non sens en termes de rentabilité; distribuer et chauffer au gaz est plus rentable économiquement parlant.

Donc, pour réussir la transition énergétique, il faut développer:

 de nouvelles technologies de captage du soleil, du vent, de la géothermie,

 de nouvelles technologies de stockage d'énergie,

 utiliser intelligemment la répartition très large des ressources de flux,

 faire la chasse aux gaspillages,

 diminuer progressivement la consommation des ressources de stock,

 utiliser ces dernières ressources de stock pour accélérer la transition énergétique.

  -à suivre -

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Christian de Lille - dans Les chroniques
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Avenir de l'homme
  • : Avenir de la société Quels sont les facteurs de changement ? Quelle évolution prévisible ? Quels sont nos marges de manoeuvre pour influer sur cette évolution ? Amours et amitiés Aventures ...
  • Contact

Recherche