Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 août 2013 1 05 /08 /août /2013 17:46

Nombre de business men sans vergogne s'attaquent aujourd'hui au principe de précaution. En effet, selon eux, ce principe empêcherait l'Europe et la France d'exploiter des technologies comme les OGM (Organismes Génétiquement Modifiés) ou les GDS (Gaz de Schiste). Pendant que la France ou l'Europe s'interdisent d'utiliser ces techniques, les USA en particulier exploitent à fond ces techniques et les sociétés qui se sont engagées dans cette voie font des profits substanciels, disent ils.

Remettons un peu les pendules à l'heure !

D'abord, il n'est pas sûr du tout que les sociétés américaines fassent des profits mirifiques très longtemps encore !

Ensuite, il ne faut surtout pas négliger l'impact néfaste sur l'environnement et sur les hommes de ces techniques.

1. Le profit n'est pas assuré sur le moyen et long terme

De nombreuses compagnies américaines ayant exploitées les GDS se font racheter par de plus grosses au mieux ou bien déposent purement et simplement leur bilan. En effet, un puits de GDS n'est pas productif très longtemps; sa courbe de production montre une décroissance très rapide dans le temps. Il faut sans cesse faire de nouveaux puits, amener des produits chimiques et des tonnes d'eau pour effectuer une nouvelle fracturation hydraulique. La technique marche mais sa rentabilité est très faible: pour l'équivalent d'un baril de pétrole investi on peut espérer en extraire trois au mieux. Il semble même qu'une subvention au puits actif existant aux USA, soit l'un des facteurs de rentabilité des puits; or cette subvention est payée par tous les américains comme une sorte d'impôt qui serait redistribué aux compagnies pétrolières !

La firme Monsanto, gros producteur de semences OGM ne va pas si bien que cela; en effet pourquoi cette firme intenterait elle des procès aux cultivateurs américains utilisant leurs semences contre leur gré ?

Bref, le profit annoncé sur ces 2 techniques n'est pas garanti du tout; mais il est vrai que les requins de la finance et du business ne voient pas plus loin que le bout de leur nez: aujourd'hui le profit est encore possible, qu'importe s'il faut fermer la porte demain !

2. L'impact de ces technologies est néfaste à l'environnement et à l'homme.

Dans le cas des GDS on sait que les masses d'eau nécéssaires privent déjà certains cultivateurs américains de moyens d'irrigation. Les fuites de méthane sont importantes malgré le soi-disant progrès technologique; il en résulte des pollutions locales graves de l'eau, des hommes, des bêtes ainsi qu'un accroissement important de l'effet de serre sachant que le méthane est 400 fois plus dangereux que le CO2 sous cet angle. Enfin les tremblements de terre dus à cette technique sont avérés.

Dans le cas des OGM, les dégâts sont nombreux tant pour l'environnement que pour les hommes. Les semences stériles obligent les cultivateurs à acheter celles-ci; le fournisseur étant unique ou presque, le prix en est élevé. Si la récolte n'est pas au rendez vous suite à un aléa climatique ou suite à démarchage abusif, des cultivateurs doivent liquider leur affaire.

La semence OGM étant quasi unique, sa grande diffusion supprime de la bio-diversité faisant encourir un risque grave pour l'humanité. Enfin les pesticides/herbicides utilisés conjointement avec ces OGM sont particulièrement néfastes pour la faune.

En conclusion, si le principe de précaution est l'un des remparts contre ces requins qui veulent continuer à piller et polluer la planète, il faut le défendre à tout prix. Je crains que les américains ne regrettent amèrement leur choix purement économique sans considération de l'environnement. Tout se passe comme si ils recouvraient leur terre d'une merde qui bientôt mettra en péril leur propre existence ! Et ce péril là est sans doute bien plus grave et bien plus vraisemblable qu'une menace d'Al Quaida.

La France, l'Europe même ont peut être compris que le principe de précaution est salvateur pour leurs citoyens et pour l'humanité toute entière.

Honte à Jacques Attali, Eric Woerth, Laurence Parisot, Arnaud Montebourg ... et bien d'autres qui sont prêts à sacrifier notre environnement, leur environnement pour quelque dollars de plus ! Honte à tous ces gens là qui sacrifient le devenir de leurs propres enfants !

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Christian de Lille - dans Les chroniques
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Avenir de l'homme
  • : Avenir de la société Quels sont les facteurs de changement ? Quelle évolution prévisible ? Quels sont nos marges de manoeuvre pour influer sur cette évolution ? Amours et amitiés Aventures ...
  • Contact

Recherche