Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 septembre 2011 7 18 /09 /septembre /2011 23:46

Ils s'appellent Brézin, Guillaumont,Laval. Ils sont tous trois membres de l'académie des sciences. Ils sont donc auréolés ... ce qui ne signifient nullement qu'ils sont éclairés ! Qu'on en juge plutôt sur leurs dernières contributions médiatiques.

Que dit le professeur Brézin ?

Le constat:

Il constate que l'accident de Fukushima est grave mais il en minimise la gravité en parlant d'un cercle inhabitable de 22 kms autour de la centrale, ce qui est trop peu au vu des données connues sur la radioactivité. Il s'interroge mollement sur l'avenir du nucléaire puis ...

Les prévisions:

Il prétend que la demande énergétique mondiale aura doublé d'ici 2050. Faux ! Pour de multiples raisons (pénurie, pollution, population), la demande devrait stagner voire même diminuer.

Il rappelle que la réduction des gaz à effet de serre impose d'éviter la production d'énergie par la combustion de fossiles. Vrai !

En déduit qu'il faut donc s'orienter vers les énergies renouvelables. Vrai !

Mais aussi qu'il faudra du nucléaire car les énergies renouvelables sont intermittentes. Faux, archi faux ! 

car 1) le nucléaire génère de très grosses quantité de CO2 lors de la construction des centrales, lors des déplacements des hommes compétents qui habitent loin des centrales (allez savoir pourquoi?) et des transports et transformations de l'uranium et de ses déchets.

2) on peut produire de l'électricité par les énergies renouvelables en grande quantité 3) l'électricité représente une faible part de toute l'énergie mondiale consommée 4) on sait sous forme thermique assez d'énergie pour obtenir un effet tampon et encore produire lorsque la nuit tombe 5) il y a toujours du soleil quelque part à tout instant de la journée et par interconnection mondiale, on peut donc disposer d'électricité à tout instant du jour ou de la nuit.

Monsieur Brézin ayant donc déduit à tord que le nucléaire est nécessaire, il s'interroge sur les moyens de poursuivre cette technologie suicidaire.

Il faut des états stables. De moins en moins vraisemblable !

Il faut des ingénieurs et techniciens. Vrai, mais quelque soit la technologie.

Il faut sécuriser davantage encore les réacteurs existants ou nouveaux. Vrai, mais ceci ne nous met pas à l'abri d'un accident d'une part et obère le budget qui pourrait être affecté aux énergies renouvelables. La vraie solution est bien celle de l'Allemagne: abandonner progressivement mais surement cette technologie en bout de course.

Nous allons manquer d'uranium. Vrai. Et dans moins de 30 ans ! Donc inutile de construire de nouveaux réacteurs EPR !

C'est alors que Brézin évoque les surrégénérateurs miracles qui seraient capables de brûler un mélange d'uranium appauvri et de plutonium correspondant en gros aux tonnes de déchets radioactifs dont on ne sait que faire ! Sauf que ces surrégénérateurs sont à construire avec émission de gaz de serre à la clé, sauf que ces surrégénérateurs à neutrons rapides sont encore plus dangereux que les EPR car le liquide d'échange thermique utilisable n'est rien d'autre que du sodium fondu.

Ce sodium fondu a la propriété de ne pas trop ralentir les neutrons rapides. Il a aussi une autre propriété chimique redoutable: il explose immédiatement au contact de l'air ou de l'eau ! Si un tel surrégénérateur avait été accidenté à Fukushima, il est probable que la zone rendue inhabitable par la présence de radionucléides disséminés par l'explosion, ne se soit étendue jusqu'à Tokio !

Brézin est quand même conscient qu'il propose une fuite en avant lorsqu'il demande d'entreprendre d'urgence une recherche dans ce sens ! Complètement imbécile car cette recherche a déjà été menée en impasse avec SuperPhénix ! Très mauvais choix car les sommes d'argent colossales nécessaires obèrent de fait la recherche dans les énergies renouvelables. Très mauvais choix car cet argent sera utilisé par une poignée de spécialistes alors qu'à l'inverse il y a un très grand nombre de personnes prêtes à faire de la recherche en renouvelable.

Et chacun sait, depuis longtemps qu'il y a plus d'idées dans plusieurs têtes que dans une seule.

Monsieur Brézin est auréolé de l'académie des sciences. Certes, mais le signal qu'il nous envoie est un feu follet du lobby pro-nucléaire. C'est un signal qui se noie dans le bruit des lumières de la ville endormie.

Nous préférons la lumière du soleil et le plein jour !

Partager cet article

Repost 0
Published by Christian de Lille - dans Les chroniques
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Avenir de l'homme
  • : Avenir de la société Quels sont les facteurs de changement ? Quelle évolution prévisible ? Quels sont nos marges de manoeuvre pour influer sur cette évolution ? Amours et amitiés Aventures ...
  • Contact

Recherche