Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 mars 2012 7 18 /03 /mars /2012 16:48

Le changement de société

Si on cherche très sérieusement à vouloir n'utiliser que les ressources de flux, on butte, du moins dans l'état actuel de nos connaissances, sur un écueil important: il est très difficile de stocker de l'énergie de flux dans un véhicule autonome. Pour l'instant, on ne peut imaginer un gros avion porteur, ou un camion n'utilisant que l'énergie directe du soleil. Peut être faudra-t-il restaurer les transports transatlantiques ? Peut être faudra t il garder des stocks de kérosène pour faire voler encore quelques avions cargos ?

Quelques pistes existent comme les piles à combustible, l'hydrogène utilisés comme moyens de stockage d'énergie pour les véhicules.

Mais on voit poindre une possibilité plus intéressante: à quoi bon se déplacer loin et souvent ? Ne peut-on re-localiser nos productions en vue de minimiser les transports de personnes et de marchandises; on imagine ainsi des cités de taille moyenne autonomes, c'est à dire autosuffisantes en nourriture (cultures incluses dans le périmètre de la cité), autosuffisante en énergie de chauffage (logements sur-isolés, production de chaleur par capteurs thermiques locaux), autosuffisantes en énergie électrique (centrale solaire thermodynamique produisant même la nuit grâce à un stockage de chaleur, éoliennes réparties, panneaux photovoltaïques répartis), autosuffisante en objets utiles à la vie courante (habillement, ustensiles, outillage, ...). Resterait ensuite quelques productions typiques et quelques échanges inter-cités.

Dans cette hypothèse réaliste, on voit bien que notre modèle de société actuel ne tient plus. La mondialisation reste possible mais sur une base de 0,1% de l'ensemble des marchandises échangées ou des services utilisés. La centralisation des moyens n'a plus de sens; deux petits exemples: le service de pompiers doit exister dans chaque cité, même petite, afin d'éviter des transports longue distance. Chaque cité doit avoir son école maternelle, primaire et secondaire accessible à pied ou à vélo par les élèves et les enseignants.

Ainsi donc, la transition énergétique s'accompagne nécessairement d'un changement de société ! C'est peut être pour cette raison, que les décideurs, certains politiques, les grandes entreprises, freinent cette transition.

Ceci est dommageable, car plus on attend sans rien faire pour évoluer, plus la transition sera dure et inhumaine.

C'est maintenant, le plus tôt possible qu'il faut amorcer la transition énergétique. Il faut le faire pendant que les énergies de stock sont encore disponibles à des prix relativement peu élevés; ainsi, on pourra utiliser les énergies de stock pour accélérer la recherche et le développement des technologies utilisant les énergies de flux; on pourra aussi organiser l'évolution sociale consécutive à la transition énergétique; on pourra faire quelques stocks d'énergies de stocks au cas où (urgences, avions, ...).

De plus cette transition énergétique est un grand projet, une vision à long terme pour la survie de l'humanité, un espoir aussi qui redonnera le courage d'agir dans le bon sens aux hommes de bonne volonté.

Partager cet article

Repost 0
Published by Christian de Lille - dans Les chroniques
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Avenir de l'homme
  • : Avenir de la société Quels sont les facteurs de changement ? Quelle évolution prévisible ? Quels sont nos marges de manoeuvre pour influer sur cette évolution ? Amours et amitiés Aventures ...
  • Contact

Recherche